Alliant sensualité et passion, virtuosité et musicalité, Norteño électrise son auditoire par l’intensité de ses prestations. En marge du tango traditionnel, Norteño peuple l’univers tourmenté du tango nuevo. Au phrasé magique du bandonéon se joignent les couleurs du violon, du piano, de la guitare et de la contrebasse.


Formé de cinq musiciens remarquables de la région Ottawa-Gatineau, Norteño (qui signifie « les habitants du nord », en espagnol) se spécialise dans le « tango nuevo » (tango moderne), dont l'instigateur fut le grand musicien argentin Astor PIAZZOLLA (1921-1992).  Cette musique, qui tire sa source des musiques classique et contemporaine, du jazz et du tango traditionnel, ne laisse personne indifférent. Le répertoire de Norteño comprend des œuvres d’Astor PIAZZOLLA ainsi que des compositions de Pierre-Paul PROVENCHER,
le bandonéoniste de l’ensemble.

Ainsi qu'on a pu le constater lors de ses nombreuses apparitions dans des séries de concerts classiques, Norteño a su ravir les publics les plus exigeants. De même, il a soulevé l'enthousiasme populaire lors de prestations en plein air. Parmi les nombreuses prestations de Norteño figurent un concert aux Jeux Panaméricains à Winnipeg devant 20,000 personnes. Norteño s'est produit à travers le Canada, entre autres, à la Place des Arts de Montréal, au Centre National des Arts à Ottawa et au Festival International de Jazz de Montréal. Norteño se fait fréquemment entendre à la radio FM  francophone et anglophone de Radio-Canada (Chaîne culturelle). Rappel(s) et ovations concluent systématiquement ses concerts.


Le CD « Milonga d'automne » paru à l'automne 2003 et salué de façon unanime par le milieu musical, s’est mérité 5 étoiles sur 5 dans La Scena Musicale (« Musiciens qui démontrent un grand amour et une grande passion pour cette musique : ils nous arrachent vraiment le cœur et le « pétrissent » sans vergogne. Quelle joie ! »).


À l’été 2007, Norteño a donné le concert d’ouverture du Festival International de Jazz d’Ottawa  en première partie du saxophoniste Branford Marsalis, pour 4 000 personnes. Au cours du même été, Norteño se produisait au Festival International de Musique de Chambre d’Ottawa, dans le cadre du concert dans les jardins du Gouverneur Général, à Rideau Hall, pour 2 500 spectateurs. Au cours d’un autre concert dans ce même festival, Norteño lancait son CD Le dernier Tango à Montréal et créait plusieurs pièces originales de Pierre-Paul Provencher. Le dernier CD de l'ensemble, Cato’s Life, a été lancé lors de la création québécoise de María de Buenos Aires (unique opéra de chambre d'Astor Piazzolla) par Norteño au Musée canadien de la civilisationen 2012.


Norteño a bénéficié du soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des Arts d u Canada, de la Conférence régionale des élus de l’Outaouais, de MusicAction, la Fondation pour les arts et les lettres en Outaouais et de la Ville de Gatineau.